21/08/2009

PS de Braine-l'Alleud

Chères lectrices et chers lecteurs

Vous découvrirez très prochainnement un article sur le Parti Socialiste de Braine-l'Alleud sur ce Blog.

A très bientôt

22:00 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/06/2009

Le 7 juin belge

Les élections régionales de 2009 en Belgique auront apporté deux enseignements. D'une part, c'est l'électeur qui choisi ses élus et non les sondages. D'autre part, le Parti socialiste dans son ensemble a bien tenu le choc et a résisté aux attaques des libéraux qui ont axé leur campagne sur les affaires touchant le PS. Cependant, le recul du PS est indéniable sur l'ensemble de la Wallonie et en région bruxelloise.

De nombreuses analyses sont faites sur cette défaite. Pour toutes, les affaires des élus PS sont la cause de ce recul. Certes, ce facteur a joué un grand rôle mais réduire cette défaite à ce seul problème est une erreur. Certaines analyses attribuent le recul du PS a un simple phénomène sociologique ayant joué en faveur des écolos. Affirmer cela c'est soit méconnaître les jeux politiques, soit ne pas être en mesure de décortiquer le phénomène.

En tant que militant socialiste, je pense que cette défaite est surtout due aux pratiques et méthodes ayant cours au sein du PS. A côté des problèmes éthiques et des affaires, le fonctionnement actuel pose un réel problème.  En effet, quand les pratiques et les méthodes consistent d'abord et avant tout à consolider le pouvoir absolu du chef, le recul sur le terrain devient une chose évidente.  

Ainsi, c'est la stratégie en général qui est à mettre en cause. Le PS ne peut plus agir comme il a toujours fait jusqu'à présent. Il doit se reprendre en main, et pas nécessairement avec les mêmes, pour redevenir à nouveau fréquentable et capable d'inspirer confiance. Actuellement, le culte du chef occupe la part du lion au sein de notre Parti. Tout est mis en place pour faire taire les voix discordantes. Dès que le chef se sent en danger, des obligés que vous n'avez jamais rencontré durant les longues années de votre vie de militant apparaissent. Ceux là  vous donnent des leçons de militantisme et aide le chef dans votre mise à l'écart. Pire encore, dans certains cas, le Parti ne réagit pas quand certains de ces membres posent des actes contraires à ses valeurs de tolérance et d'antiracisme. Lorsqu'elles en sont averties, les instances supérieures du Parti se limitent à calmer le jeu dans le seul but d'étoufer l'affaire. Les gens de bon sens et militants depuis de nombreuses années quittent le navire et le nombre des affiliés et de sympathisants chute. Malgré tout, cela ne semble pas inquiéter ceux et celles qui cherchent avant tout le contrôle de l'appareil. La chasse aux camarades continue et on tente de chercher ailleurs les raisons de l'échec de notre Parti.

Notre Parti est invité aujourd'hui plus qu'hier à un travail de fond. Il doit revoir son mode de fonctionnement. Faire l'économie de ce travail, c'est rendre le PS un peu plus infréquentable et prendre le risque d'une désertion massive de ses militants vers d'autres horizons.  Assez de discours rêveurs qui camouflent des pratiques odieuses et insultantes. Si le PS met en place un véritable chantier de réformes internes, il aura gagné sa place sur l'échequier politique. Si le PS persiste dans la même ligne, son salut viendra d'une cure d'opposition bien méritée permettant à une nouvelle génération de faire revivre un Parti qui aujourd'hui reste debout entre deux béquilles.

20:54 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/04/2009

Van Cau - Happart - PS: nouveau mélodrame

Depuis le scandale du voyage des parlemantaires wallons en Californie, seul le PS est encore en proie à des débats internes. Les deux parlementaires concernés Messieurs José HAPPART,  Président du parlement Wallon et Jean-Claude VAN CAUWENBERGHE, parlementaire, mettent toutes leurs énergies et tous leurs moyens en oeuvre pour justifier les frais occasionnés et le non sens du remboursement. Ces deux vieux compagnons du combat régionaliste sous la présidence de Monsieur SPIETAELS recréent l'union sacrée mais cette fois contre le Président Elio. Ce faisant, ils polarisent de manière intelligente le débat. Ils le dévient de son sens pour faire croire que le combat est celui du leaderchip au sein du Parti.

Non Messieurs HAPPART et  VAN CAU, il s'agit d'abord et avant tout d'une question d'éthique que vous semblez avoir abandonnée.  Lorsque l'opposition au Président du Parti est justifiée, je suis votre homme.  En revanche, lorsque cette opposition n'a pour objectif que de défendre vos propres intérêts personnels aux dépends des règles éthiques les plus élémentaires, je suis votre adversaire. Il est pour le moins choquant de vous entendre vous défendre de la sorte. Il est inadmissible de voir que de nos jours, des hommes politiques de votre espèce continuent à présider aux destinées de notre Région. Par ailleurs, votre avidité vous pousse à inventer des solutions ingénieuses pour vous dérober de votre devoir de rembourser. Vous voilà maintenent en position de demander au Parti de rembourser les frais de votre voyage.  Or, vous n'ignorez pas Messieurs que les finances du Parti proviennent en large part des cotisations de ses membres. Si dans votre nouvelle conception le Parti est devenu source de financement de vos loisirs, il est grand temps pour vous de changer de métier. Avec ce type de proposition vous avouez avoir abandonné definitivement l'idéologie et les valeurs fondatrices de notre Parti. Notre Parti aura beaucoup à ganger sans vous et donc bon débarras.

Avec cette affaire, le Parti socialiste est à la croisée du chemin. Soit il cède à cette pratique ( au nom du fait qu'elle a toujours existé selon Messieurs HAPPART et VAN CAU) ce qui la rend légitime à leurs yeux, soit le Parti frappe avec une main de fer pour démontrer que sa doctrine fondatrice est toujours d'actualité. Seulement  voilà, le problème du Parti socialiste ne peut en aucun cas se résumer à cette affaire si l'on veut être un minimum honnête. Le Parti est miné à tous les niveaux.  Loin de la défense des valeurs et de l'idéologie du Parti, celui-ci souffre des guerres intestines que certains mènent et ont toujours mené contre les autres camarades rien que pour asseoir leur pouvoir absolu. Le nombre des affiliés ne cesse de chuter et personne ne se pose les bonnes et vraies questions. Tout se passe comme si rien ne peut venir ébranler l'édifice. Il s'agit d'une photograhpie idyllique que certains voudraient véhiculer sans en être convaincu. Il est temps que le Parti opère une opération de refondation radicale. Il n'est plus permis de laisser certains continuer leurs jeux et manigances pour évincer toute personne qui dispose d'un avis différent, ou présente un quelconque danger pour leur ascension politique.  L'affaire HAPPART - VAN CAU fait partie des affaires qui viennent de temps à autre secouer un Parti endormi et aveugle dès qu'il s'agit des affaires internes.  La chute du Parti lors des dernières élections législatives n'aura rien appris à ce colosse paralysé. Peut-être qu'une nouvelle défaite aux régionales aura le mérite de créer un électrochoc et forcera mon Parti au réalisme et à la nécessité d'entreperndre un véritable travail de nettoyage et ce à tous ses niveaux de pouvoirs. Le Parti socialiste ne peut se transformer en une caisse financière et/ou une affaire familiale comme certains le veulent. C' est un lagre mouvement populaire. Ses adhérants et sympatisants n'accepteront jamais de laisser certains dénaturer son rôle, son message et sa mission.  Si les dirigeants de ce Parti ne se montrent pas capables de remettre de l'ordre, ils ne devraient pas s'étonner de perdre les élections et surtout l'adhésion des citoyens à leur message.

20:50 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/04/2009

Le PS et la Californie

Le voyage de plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie fait couler beaucoup d'encre et à juste titre.
Le fait marquant est de constater la désapprobation unanime de toute la classe politique. Certes l'attitude est noble. Cependant, elle n'est pas exempte d'hypocrisie puisque ce phénomène n'est ni nouveau, ni interdit par les Partis.

Les missions sont nécessaires pour favoriser les échanges culturels et économiques et vendre l'image de notre pays à l'étranger. Ce principe n'est nullement mis en cause. Il faut cependant veiller à limiter les dépenses inutiles et les abus qui ont cours.

J'ai été frappé par les réactions des Partis politiques. Cependant,  c'est l'attitude de mon propre Parti qui a le plus retenu mon attention. Celui-ci dit ne pas cautionner ce voyage et parle de réglementer. D'abord si le Parti ne cautionne pas, c'est avant le scandale et surtout avant le voyage qu'il devait se positionner. Par ailleurs, vouloir réglementer à chaque fois après un acte d'abus hôte toute crédibilité à un Parti déjà lourdement secoué par les scandales. Dès lors, le Parti socialiste est invité sans tarder à passer du discours aux actes. Les mesures les plus appropriés que le parti aurait du prendre c'est d'obliger ses représentants à rembourser à l'instar de ce que le CDH et le MR ont fait. C'est l'attitude la plus seine et la plus adéquate.  Toute autre position relève selon moi de manoeuvres politiques. La tête du parti est invitée à agir autrement et de manière vigoureuse et non équivoque. Car, nous, représentants de base et militants, nous en avons assez de subir les foudres par la faute de certains qui salissent l'image du parti dans son ensemble. Nous sommes trop fatigués à défendre un parti qui ne prend pas les mesures nécessaires pour se débarasser de ses démons et de ses pratiques. Il nous est difficile de continuer à défendre les valeurs de ce parti sur le terrain au quotidien si en haut de la pyramique certains ne se soucient guère de la base et de la population.

Comme tout militant socialiste je condamne sans équivoque ce type de pratique et j'ose espérer que mon Parti adopte une autre attitude que celle connue actuellement.

19:08 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/07/2008

Décès de Monsieur Léon Moreau

En l'espace de quelques mois, le monde politrique du PS de Braine-l'Alleud est à nouveau sécoué par la perte d'un de ses membres. En effet, après les douloureux adieux faits à Jean-Marie GRAINDORGE, nous voilà touché de plein fouet par le décès de Léon MOREAU époux de notre Députée provinciale honoraire et conseillère provinciale en poste Madame Georgette WAUTELET. Léon était certes un homme d'une extrème discrétion. Cependant, Léon était d'une efficacité rare. Son action militantiste a très largement contribué aux succés que le PS brainois a pu connaître.  Léon faisait partie des militants hors pair du PS. Jusqu'au bout il a donné le meilleur de lui-même au Parti avec un courrage et une spontanéité exemplaire. Avec sa disparition, notre USC perd une chéville ouvrière du militantisme authentique qui faisait la gloire d'un PS, aujourd'hui en perte de repères.

Très sincèrement je présente mes condoléances à Georgette WAUTELET, à toute la famille de Léon et à ses amis.

23:12 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/04/2008

Activités PS

L'ensemble des associations socialistes : P.S., M.S.B.W., P.V.ASSURANCES et les F.P.S. vous invite à la projection du film « Modus Opérandi », qui relate la mise en place du processus d’extermination des Juifs de Belgique. En présence de témoins et d’historiens, la séance aura lieu au cinéma de Rixensart , "Ciné Centre" avenue de Mérode, 9, ce lundi 14 AVRIL dès 19 H.3O’.  L’entrée est gratuite mais la réservation est obligatoire (tél. O2/384.78.O4 où par fax au O2/391.O9.O9 où encore par mail : communication.bw@mutsoc.be ou via le site internet d'André Flahaut. Une autre projection aura lieu à Jodoigne le 17/04/08 à 19.30 au cinéma "L'Etoile", Grand Place 40 à 1370 Jodoigne (réservation via la blog d'André Flahaut)

A noter également l’exposition « Parcours de femmes dans les guerres » le samedi 1O MAI  au Musée de Wellington à Waterloo en hommage aux femmes qui se sont battues pour nos libertés.  C’est aussi une autre manière de fêter les femmes et les mères.

22:06 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2008

Démentèlement des infrastructures à caractère collectif à Braine-l'Alleud

Depuis le début de cette législature, Braine-l'Alleud vit une situation inédite. En effet, les brainois assistent au démentèlement des infrastructures à caractère collectif et d'utilité publique. C'est le cas de la piscine "Le Neptune". C'est également le cas de la Maison de l'emploi.

S'agissant de la picine, notre Bourgmestre a déjà annoncé la couleur et on sait que sa préférence va à la réalisation de projets au parc du Paradis. C'est là que la majorité actuelle MR-PS a décidé d'installer la nouvelle picine. La seule inconnue reste de savoir quant cette infrastructure verra le jour. 
Cette majorité est-elle consciente que les enfants scolarisés à Braine-l'Alleud, privés de picine provinciale, doivent courir jusqu'à Nivelles pour à peine mettre la tête dans l'eau. Plus encore, on peut se demander pourquoi installer la picine en dehors du centre et loin des transports en commun et ainsi décentrer une structure collective qui devrait être accessible à tous?
Ce qui est le plus frappant c'est la démagogie et l'attitude politicienne manifestée par cette majorité. En effet, elle nous livre un discours politique censé démontrer son souci de l'intérêt collectif alors que en même temps elle étudie la manière d'implanter un projet immobilier à l'ancien emplacement de la piscine provinciale. Cette décision semble être prise et l'attente de sa mise en oeuvre n'est qu'une question de stratégie politique. En effet, cette majorité joue avec le facteur temps et le projet jaillira quand la population brainoise aura bien intégrée la disparition de la piscine provinciale.

Au niveau de la Maison de l'emploi le discours est identique. Cette majorité décide de la fermeture d'un outil indispensable et largement apprécié par les brainois. L'argument avancé consiste à vouloir dire que ce qui sera mis en lieu et place sera incontestablement meilleur. Cependant, le sujet reste flou et les propositions feurissent mais restent sans lendemain. L'idée la plus avancée est celle d'une entreprise d'économie sociale. Il faut savoir que ce concept nous vient tout droit du Canada. Plus encore, cette manière de faire est pratiquée en Belgique depuis de nombreuses années et même avant l'installation de la Maison de l'emploi à Braine-l'Alleud. Si cette forme de services aux demandeurs d'emploi était meilleure que celle de la maison de l'emploi pourquoi notre Commune ne l'a-t-elle pas choisie à l'époque. Pour information, une entreprise d'économie sociale n'a pas pour vocation de remplacer la Maison de l'emploi. Elle vise à être complémentaire à une Maison de l'emploi. Vu le manque de transparence sur les réelles raisons de la fermeture de la Maison de l'emploi, il y a lieu de craindre que la nouvelle structure soit contrôlée par le secteur privé avec toutes les conséquences pour les plus vulnérables.

Braine-l'Alleud agit dans le complexe de toujours vouloir se différencier de sa consoeur Waterloo. Or, dans ce cas préçis, la majorité actuelle aurait du au contraire suivre l'exemple de Waterloo. En effet, Waterloo, commune très riche, non seulement maintient sa maison de l'emploi, mais, de plus, elle en vante ses mérites. Ayant un taux de chômage déjà assez bas, Waterloo fait le constat d'une influence plus que positive du rôle de sa Maison de l'emploi dans la baisse de son taux de chômage. Par ailleurs, elle démontre, contrairement au discours de la majorité MR-PS de Braine-l'Alleud, que le coût est négligeable étant donné l'intervention financière considérable du Forem.

Ce qui nous amène à nous interroger sur la nécessité de la présence du PS au sein de la majorité à Braine-l'Alleud.
En effet, à Waterloo, commune dirigée par une majorité uniquement MR, une politique sociale reste possible puisque le secteur publique est préservé par les autorités communales.
A Braine-l'Alleud où le PS prend part à la majorité, le secteur public n'est pas défendu et nous assistons au démentèlement des structures à caractère collectif. Même si le PS n'est pas d'accord avec cette politique, sa seule présence et son inaction cautionne les décisions du MR.
Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, le PS est incapable d'influer sur la politique communale et sa présence au sein de cette majorité le fait perdre chaque jour son identité socialiste et sociale.

Sur un domaine qui ne relève pas de la politique communale (La Poste), le PS local a maneuvré, a publié des communiqués et a soutenu une pétition. Par contre, il n'a réagi qu'un an plus tard sur la fermeture de la piscine et via un simple communiqué de presse. Pourtant, une pétition rassemblant des milliers de signatures a été distribuée sans avoir eu le soutien de certains du PS local .

S'agissant de la maison de l'emploi, ce même PS est aux abonnés absents. Peut-être qu'un communiqué de presse verra le jour à ce sujet  pour annoncer que le PS n'est pas encore tout à fait mort à Braine-l'Alleud.

21:13 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/02/2008

Le PS et son identité

Sous l'impulsion de son nouveau Président, Monsieur André FLAHAUT,  la Fédération PS du Brabant Wallon s'est donnée comme objectif de réaffirmer l'identité du PS dans l'océan bleu du Brabant Wallon et de rendre ce Brabant Wallon accessible à tous. La tâche s'annonce rude mais la volonté de la Fédération et le caractère de son Président premettront sans aucun doute au PS brabaçon d'atteindre cet objectif. 
Déterminée, la Fédération a amorcé un retour aux sources. Elle s'est tournée vers une collaboration avec tous les réseaux associatifs.  Il faut non seulement saluer cette démarche mais également l'encourager et y souscrire sans hésitation. Dans le cadre de cette collaboration, la Fédération a organisé avec des partenaires du monde socialiste (les Femmes prévoyantes socialistes , la mutualité socialiste, la FGTB et le PAC ) une soirée à Imagibraine hier soir (26.02.08). Le thème était  la sécurité sociale et les soins de santé. La Fédération et ses partenaires avaient invité toute personne intéressée à une séance du film SICKO du cinéaste Michael MOOR, dénonçant le système d'assurance santé privée des Etats-Unis. L'événement fut une réussite, beaucoup de personnes ayant répond à cette invitation. Pour preuve, la salle était comble.

A travers cette action, le PS a joué le rôle qui est le sien. D'une part, grâce à ce type de démarche proactive et dynamique, le PS favorise l'accès à la culture et au savoir pour tous. Cette séance était offerte à tous sans condition. Ce type d'action  permait à tout un chacun d'avoir accès à diverses sources d'informations, outils indispensables pour pouvoir être informé sur les enjeux de notre société. Parallèlement, la Fédération et ses partenaires ont réalisé un travail éducatif et lancé un appel à la vigilence, en montrant les mérites de notre système d'assurance de santé et le rôle du PS dans sa préservation; et en mettant en garde la population contre les dangers des discours rassurants et la démagogie de la droite qui voudrait instaurer un système à l'américaine.  Dans ce type de système, il n'y a ni solidarité, ni valeurs de partages, seuls restent l'individualisme et ses avatars avec pour conséquence désastreuse une dualisation de la société où seules les personnes très aisées ont accès à une médecine de qualité tandis que les classes moyennes et les plus fragilisé sombrent davantage dans la misère. Ce système reprochant à ces derniers le fait même d'être malade. Le film de Michael Moor, avec son style qui lui est propre, a le mérite de susciter la réflexion et le débat

En parallèle, le MR continue sa croisade contre les organismes à caractère sociale et/ou collectif. C'est le cas encore une fois au niveau de Braine-l'Alleud. Le MR en tant que maître absolu, impose sa politique aussi bien à l'opposition qu'à son partenaire PS au sein de la majorité. La suppression de la Maison de l'emploi décidée par Monsieur SCOURNAUX Bourgmestre MR n'en est qu'un exemple. Dans un post précédent, j'avais déjà traité ce sujet et j'avais posé la question de savoir quel est le poids réel du PS au sein de cette majorité à partir du moment où sa marge de liberté est quasi inexistante.
Aujourd'hui cette question se pose encore. Bloqué par sa participation à cette majorité, le PS brainois ne fait que ramer à contre courant de ses valeurs et de son idéologie. Son incapacité d'influer sur les choses ne fait qu'acroître la puissance du MR.
Tandis que la fédération met tout en oeuvre pour réaffirmer l'identité du PS au niveau du Brabant Wallon et pour défendre ses choix de société, le PS brainois devient de plus en plus invisible sur la sène locale.  Le dynamisme et la volonté de la Fédération PS du Brabant Wallon, démontre qu'être dans l'opposition n'est pas nécessairement une mauvaise chose. En effet, dans l'opposition au niveau de la Province du BW, le PS retrouve sa liberté  de propositions et accompli des actions importantes sur le terrain sous le patronage de son Président André FLAHAUT.

21:27 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/02/2008

Soirée d'information "L'énergie moins chère et plus verte"

 

L'énergie coûte de plus en plus cher. Réduire notre facture d’électricité et de gaz est devenue une de nos préoccupations majeures. Oui, mais comment faire ? Seul, ce n’est pas possible, mais l’UNION FAIT LA FORCE !

C’est pourquoi, soucieuses de l’intérêt des consommateurs, les Femmes Prévoyantes Socialistes avec d’autres associations réunies au sein du Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs (C.R.I.O.C.), ont lancé la coopérative POWER4YOU. Cette initiative a pour but de faire bénéficier les consommateurs d’une réduction de leur facture de gaz et d’électricité.

Après avoir prospecté le marché, c’est le fournisseur Lampiris qui a été retenu en raison de différents critères : environnementaux, sociaux et de prix (13% DE MOINS en moyenne par rapport à l’offre du fournisseur de référence Electrabel et la certitude que votre électricité n’augmentera pas dans les trois ans à venir).


Face au flou créé par la libération du marché de l’électricité et du gaz, les F.P.S., en tant qu’organisation féminine et familiale mais aussi comme mouvement d’éducation permanente, vous invitent à la soirée d’information :


L’ENERGIE MOINS CHERE ET PLUS VERTE :


POUR VOUS AUSSI !

avec la participation de Inés Mendes

Directrice de la SCRL. Trade4YOU


LE 5 MARS A 2O H. AU CENTRE CULTUREL DE BRAINE-l’ALLEUD

Rue Jules Hans, 4.



Participation : 2€

Organisation /Comité local FP.S. Renseignements complémentaires O2/384.78.O4



GROUPEMENTS QUI ONT ADHERE A POWER4YOU / Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique - C.G .S.L.B., Centre coopératif d’éducation permanente, Fédération belge de l’économie sociale et coopérative, FEBECOOP, Fédération générale du travail de Belgique –F.G.T.B., Femmes Prévoyantes Socialistes - F.P.S., Les équipes populaires – m ;o ;c ;, Ligue des Familles, Office des Pharmacie

10:02 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

13/02/2008

Débat sur la couverture Soins de santé

La mutualité socialiste du Brabant wallon, la FGTB du Brabant Wallon et la Fédération PS du Brabant wallon à laquelle les Femmes Prévoyantes Socialistes sont associées, vous invite gratuitement à la projection du film SICKO de Michaël Moore à l'Imagibraine dans le cadre d'un débat sur la couverture Soins de santé. Un verre de l'amitié suivra la projection. Mesdames Onkelinx (Minsitre fédérale des Affaires sociales et de la Santé Publique) et Demalenne (secrétaire générale de la FGTB) ainsi que Messieurs Flahaut (Député fédéral, ancien Ministre, Président de la Fédération PS du Brabant wallon et de la Mutualité socialiste du Brabant wallon) et De Backer (sécrétaire général de l'Union nationale des Mutualités socialistes) seront présents.

C’est l’occasion de découvrir le système de soins aux U.S.A., aux mains des assureurs privés et des compagnies pharmaceutiques, système à but exclusivement lucratif organisé avec la complicité active du monde politique républicain, soutenu antérieurement par NIXON et REAGAN et actuellement par le clan BUSCH.

Les dégâts humains de cette démission de l’Etat au profit du privé sont incalculables : on parle bien ici de vies perdues et de traumatismes profonds…

A la fois émouvant, choquant et à l’humour grinçant, ce film a le mérite de nous rappeler combien est précieux NOTRE SYSTEME DE SANTE REOSANT SUR LA SOLIDARITE INTERPERSONNELLE. Et c’est bien à l’Etat qu’il revient d’organiser le système, c’est la seule garantie de conserver un contrôle démocratique.


Rappelons-nous que c’est à la façon dont elle traite ses enfants, ses malades, ses personnes âgées qu’on juge le degré d’émancipation d’une société.

Date et heure: mardi 26/02/2008 à 19.00

lieu: Imagibraine

Inscriptions:

- auprès de Madame Georgette WAUTELET (Députée provinciale honoraire, conseillère provinciale et Présidente des Femmes prévoyantes socialistes du Brabant Wallon) avant le 20/02/2008 soit en téléphonant au 02/384.78.04 soit via son mail g.wautelet@skynet.be, en précisant le nombre de places souhaitées

-  via le Blog d'André Flahaut http://www.blogflahaut.com/

23:27 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |