21/10/2012

La chute annoncée

Depuis de très nombreuses années, le PS brainois vivait d’âpres dissensions. Il s’en est suivi une alarmante hémorragie et un nombre important de défections tellement le climat était détestable.

Peu à peu, une certaine tendance s’est dessinée et a commencé à afficher sa préférence pour intégrer la liste du Bourgmestre pour les élections 2012.

Le PS est entré dans sa longue léthargie avant le grand saut fatal. Mais pour que le projet réussisse, il fallait un semblant de légitimation. C’est là le rôle de l’AG de juin 2011 pour décider la présence ou non de la liste PS sur la liste du Bourgmestre. Cependant, contrairement aux attentes, il n’y a pas eu de plébiscite. Une seule voix a fait la différence.  Au passage, j’affirme que ce résultat ne reflète nullement les rapports des forces. La courte victoire n’a pas rassuré.

Intervient alors le Président de la Fédération PS du Brabant Wallon. Les opposants ont été qualifiés de « râleurs ». Ils ont été menacés d’exclusion. Tout ceci à travers la presse. Jamais il n’y eu un contact avec les opposants à cette Liste du Bourgmestre. Leurs demandes de rencontres sont restées sans réponse. Fort de ce soutien, il n’y eu plus de barrière. Et le petit poisson rouge a été noyé dans la grande mer bleue. L’identité du PS  n’était plus qu’un lointain souvenir. Les valeurs socialistes ont été abandonnées au nom du slogan « poursuivons ensemble ».

Les promoteurs de ce projet et ceux qui sont aux commandes du PS brainois aujourd’hui, portent la lourde et totale responsabilité de la descente aux enfers du PS. Le temps n’est plus à l’amertume ni aux regrets. Il n’est pas honnête de toujours fuir ses responsabilités et de désigner des boucs émissaires. Ils sont appelés à rendre des comptes. Le premier acte doit être la démission du Président actuel, du bureau et du comité de l’USC.   Certains sont appelés aujourd’hui à respecter un choix. Il leur incombe de respecter le choix citoyen, le choix démocratique et éthique et se soumettre à cette volonté de changement exprimée au grand jour. Le PS doit retrouver son âme. Pour ce faire, une nouvelle équipe doit se mettre en place. Une refondation totale doit secouer le PS. Une équipe indépendante de toute influence doit se mettre en place pour donner un souffle nouveau. L’identité du PS ne peut briller à nouveau sans ce travail. Avec cette mésaventure, le PS a perdu son âme et quatre sièges au passage. C’est fort payé me semble-t-il.

Oser prétendre  et je cite « que les seules valeurs socialistes de Braine-l’Alleud sont bien entendu véhiculées et  incarnées par les 10 candidats du PS  brainois présents sur la liste du Bourgmestre » est une insulte grave pour tous les camarades.

Les faits ont démontré que cette entreprise était un véritable suicide collectif pour le PS.  En effet, le résultat est sans appel. L’histoire retiendra la défaite des défenseurs de cette ligne. La base du PS a désavoué cette option et ceux qui l’ont imposée.

Un changement en profondeur des instances dirigeantes doit s’opérer pour espérer un jour revoir un PS fort redevenir un acteur incontournable sur l’échiquier politique brainois.

Le PS doit être libéré et vivre son printemps arabe.

22:13 Écrit par Youssef RIZK dans Conseil communal, Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Dans chaque section de chaque parti politique (je ne vise personne !) il y a du ménage à faire !

Écrit par : licence | 03/09/2013

Les commentaires sont fermés.