07/07/2011

Réponse à Monsieur Flahaut

Ce poste est une réponse à la déclaration de Monsieur Flahaut dans vers l’Avenir de ce 07.07.2011 (http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20110707_00021781 ).

 « Il n’y a pas de débat. Tant pis pour ceux qui râlent »

Quelle belle leçon de démocratie venant de notre Président de la Chambre des Représentants ! Refuser le débat n’est pas digne d’un personnage avec un tel niveau de responsabilité politique. Etouffer la libre expression est une maladresse non permise dans le chef d’un aussi important personnage de l’Etat. Cela s’apparente à  une forme de totalitarisme intellectuel digne de l’ancien bloc soviétique.

Monsieur Flahaut ne peut ignorer que l’absence de débat est un des maux les plus dangereux pour la survie de la démocratie et ne peut qu’engendrer la pensée unique, lit de l’immobilisme.  

Les « râleurs »

Monsieur Flahaut qualifie les opposants à cette liste de râleurs (« ceux qui râlent »).

Si Monsieur Flahaut a le droit (au même titre que n’importe quel citoyen) d’exprimer son point de vue, cela ne le dispense pas pour autant de respecter les avis différents de la (très) courte majorité qu’il défend.

Une telle position est-elle vraiment faite pour tenter de rassembler les forces ? Personnellement j’en doute.

 

 « Pas question non plus d’imaginer des socialistes qui répondraient à l’appel du CDH d’Olivier Van Ham »

Je m’étonne, qu’à présent, on ne puisse plus penser le PS sans le rattacher à une autre formation politique. Tout d’abord cette affirmation est fausse et injuste à la fois. Elle s’inscrit dans le registre de la politique de désinformation en cours depuis un certain temps.

En ce qui me concerne, et certainement d’autres « râleurs », je suis uniquement animé par la défense de l’âme et de l’identité socialiste à Braine-l’Alleud. Je  suis intimement convaincu que le PS a encore des combats à mener dans notre ville pour le bien des gens, sans avoir à être absorbé par une formation politique aux intérêts différents de nos idées.

Je m’interroge quant à l’opposition tranchée à une alliance avec le CDH, alors que certains encensent celle avec le MR depuis des années sans provoquer de réaction de la part de la Fédération. Une telle alliance rappellerait-elle de mauvais souvenirs du côté de Nivelles ?

Conclusion

Dans la stratégie choisie par une très courte majorité, c’est le PS qui trinque et qui s’enfonce dans l’abime, victime sans doute de calculs hasardeux. Il suffit d’opérer une rapide lecture du passé récent pour en avoir la preuve.

Je souhaite rappeler à Monsieur Flahaut que ce n’est pas le dirigeant qui fait le peuple mais c’est le peuple qui fait le dirigeant. Une équation à méditer profondément.  Le citoyen reste maître de son choix et au moment du vote, il accordera son suffrage à qui il le souhaite.

Traiter les camardes qui ont activement participé aux campagnes électorales du PS, avec conviction et détermination, de râleurs est scandaleux. Je ne suis pas sûr que ceux-là soient encore DISPO pour s’investir lors des prochaines échéances.

Il n’en reste pas moins que les vraies questions n’ont pas été abordées. Il est grand temps de s’inquiéter de l’érosion des militants et de l’électorat socialiste ainsi que des conséquences de pareille aventure (liste du Bourgmestre) pour la survie du PS à Braine-l'Alleud.

Pour terminer je trouve singulier  de la part du Président de la fédération du PS du BW de s’attaquer à ceux qui défendent le PS et son identité.

21:46 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.