20/03/2010

Candidature à la présidence PS à Braine-l'Alleud

Depuis trois législatures communales, le PS de Braine-l'Alleud ne cesse de perdre de plumes. Déjà en 2000, des voix s'élevaient au sein du PS critiquant la ligne imposée.  
Le PS brainois a complètement perdu son identité. La ligne actuelle consiste à rester dans la majorité et suivre l'orientation dictée par le partenaire.

Aucune critique n'est permise et surtout aucune autre voie n'est tolérée.   L'érosion des affiliés, la prise de distance des militants les plus valeureux, et l'éloignement forcée de toute personne en désaccord avec l'entreprise de démolition du PS n'inquiètent en rien les promoteurs de ce type de politique. Il est vrai que de cette façon tout est cadenassé et il est dès lors aisé d'utiliser l'USC au gré des intérrêts personnels. C'est exactement l'état actuel du PS.

A mon arrivée à la présidence de cette USC, j'ai tout tenté pour remettre l'église au milieu du village. Hélas les calculs personnels de certains n'ont pas permis la réussite complète de mes projets. J'ai au moins préservé l'identité du PS et stoppé l'hémoragie des militants et des affiliés.

Or, depuis le fin de mon mandat de Président, sur décision personnelle, la machine destructrice est en marche. Aujourd'hui, le PS brainois n'a plus d'âme. Il est complètement arrimé à un partenaire certes loyal mais qui réalise sa politique avec la caution sociale du PS. Par ailleurs, le PS est réduit à aider ce partenaire à obtenir des subsides. Une seule personne détient la décision au PS et lui impose même sa façon de s'exprimer et le type de liste pour les prochaines élections. Il s'agira de liste communale donc sans liste de PS.

Le PS ne peut être confisqué par une seule personne et servir d'échelle à ses ambitions. Le PS ne peut être considéré et utilisé par certains comme une entreprise privée pour satisfaire la soif du pouvoir.

Face à toutes ces dérives et au danger de mort du PS comme ce fut le cas à Waterloo, j'ai décidé de représenter ma candidature au poste de Président de l'USC dont l'élection est prévue en Avril 2010.
Je relève ce défi tout en étant conscient des attaques et des moyens qui seront mis en oeuvre pour m'atteindre.

Je suis convaincu que le PS a encore un avenir et son mot à dire sur l'échiquier politique local. Il ne sera capable de fonctionner que si toutes les bonnes volontées se rassemblent. Il est plus qu'urgent de réagir afin d'empêcher l'équipe actuelle de commettre l'irréparable. Je refuse de laisser faire et d'être complice de la mort du PS brainois. Je refuse la présentation des condoléances puisque certains l'ont décidé. Le PS doit retourner à l'authentique. Pour ce faire, un changement d'équipe et d'orientation politique s'imposent. Je compte sur votre soutien dans ce chantier si comme moi vous êtes soucieux de l'intérrêt du PS.

17:31 Écrit par Youssef RIZK dans Parti Socialiste | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Désolé M Rizk mais il est trop tard...

Le PS brainois est tétanisé par le fait que Monsieur Parvais passe avec armes et bagages dans le camp de son meilleur ami.
Si ce transfert se produit, tout le monde sait que le PS disparaîtra de la carte politique de Braine-l'Alleud.
Il n'y a plus d'alternative...
Ce n'est pas S. Marcoux qui sauvera le PS avec ses 600 voix de préférence...

Je suis désolé Monsieur Rizk vos intentions sont belles mais seule une minorité de courageux soutiendra votre candidature. Celle-ci est donc vouée à l'échec...

La stratégie a été mise en place depuis 2000. Dix années d'un long et patient travail qui donnera ses fruits en 2012...

Ne perdez pas votre temps, Monsieur Rizk, vous avez bien mieux à faire avec votre idéal...

Écrit par : Un ancien militant PS dégouté... | 22/03/2010

candidature à la présidence du PS de Braine-l'Alleud Cher Monsieur
Je partage votre constat sur l'état du PS de Braine-l'alleud. Cependant, je reste convaincu que les quelques courageux et la majorité silencieuse refusent la ligne incriminée. Le PS n'est le monopole de personne. Ainsi, si une personne décide de passer ailleurs, libre à elle. A nous de se rassembler pour sauver le PS sans vouloir retenir l'une ou l'autre personne malgré sa volonté. Je relève le défi avec une détermination grandissante. Pour finir, je dirais qu'il est de notre devoir de bouger car comme disait l'autre "si tous les dégoutés partent, il ne restera que les dégoutants. Ce n'est pas ma conception dans la vie ni de la politique.

Écrit par : youssef | 23/03/2010

J'admire votre courage et votre détermination ,beaucoup devrait prendre exemple...Il est vrai qu''il est plus facile de regarder l'édifice s'écrouler que de le reconstruire!

Écrit par : D N | 23/03/2010

Les commentaires sont fermés.