07/04/2009

Compte rendu personnel du Conseil communal du 30/03/09

Le fait marquant de ce Conseil communal aura été l'interpellation citoyenne de Mr PINTEZ.

Pour situer la démarche, il convient de noter que ce type d' interpellation est à la portée de tout citoyen désireux de faire part d'un problème devant le Conseil communal. Il s'agit d'une nouvauté inscrite dans le Code de démocratie locale peu avant les élections communales de 2006.

Monsieur PINTEZ a saisi cette possibilité pour venir expliquer au Conseil ses préoccupations qui sont de trois ordres :

1- l'état des voiries
2- l'urbanisation excessive
3- l'état de santé des commerces du centre ville.

Certes ces problématiques sont partagées par tout les brainois. Il faut cependant saluer le courrage de Monsieur PINTEZ d'avoir porté seul ces questions  devant l'assemblée du Conseil communal et en séance publique.

Selon le code de démocratie locale, seulement 15 minutes peuvent êtres consacrés à ce type d'interpellation. Il s'agissait de la première interpellation citoyenne dans ce cadre à Braine-l'Alleud.  Dès lors,  la durée de la séance fut de plus ou moins de 45 minutes. Les échanges ont été constructifs, amicaux et positifs à la satisfaction générale.
Je tiens à remercier Monsieur PINTEZ pour son courrage et sa correction. Par ailleurs, j'invite tout citoyen à user de ce droit dès qu'il estime nécessaire d'interpeller les autorités communales.

Pour finir, il est à noter que notre Commune a fait preuve d'esprit d'ouverture et a montré sa capacité d'écoute toujours dans l'intérêt des brainois. Certes la séance  a quelque peu paru destructurée  car c'est la première fois que nous sommes confronté à ce type d'excercice. Cette nouveauté a permis la spontanéité des débats et leur authenticité. A mon sens cet exercice ne doit pas rester isoler car il permet à la population d'être en contact direct avec ses représentants par l'exercice de la démocratie directe dans l'intérêt général.

19:38 Écrit par Youssef RIZK dans Conseil communal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.