20/02/2009

deuxième message MPL

Chers compatriotes,

Suite à votre réponse à mon premier commentaire sur votre aticle intitulé "Père Semaan Chedraoui présente une pétition au Vatican, (...)", je suis peiné de constater le degré de faillite politique au sein du CPL. Je suis également sidéré de vos capacités à falsifier les vérités et à faire croire que tout ce qui fonctionne au Liban c'est grâce à vous. Cependant, votre nombrilisme vous empêche de voir que seule une petite minorité de personnes croit encore vos mensonges.

Vous parlez de dénigrement  et d'intolérance à votre égard  alors que l'ensemble de votre appareil politique et médiatique est mobilisé pour dénigrer et éliminer touts ceux qui osent une opinion différente de la votre.

Votre réponse me rend la tâche facile pour mettre à néant votre argumentation entâchée de mensonges et de contres vérités.
Ainsi,  le Patriarche et les FL constituent vos cibles privilégiées. La raison est simple. Le Patriarche est une autorité reconnue au niveau national et internationale pour ses positions patriotiques et son courage politique contre l'occupant syrien. D'ailleurs, la révolution des Cèdres de 2005 puise ses racines dans sa déclarations de 2000. Il est l'initiateur de ce mouvement populaire rassemblant toutes les communautés libanaises derrière une seule finalité celle d'un pays libre et indépendant. 
Vous affirmez que maintenant il est possible de critiques le Partiarche chose qui était impensable sous l'occupation syrienne. Faux car c'est sous le règne et les ordres de l'occupant syrien que vous avez ouvert  les hostilités contre le Patriarche et tous les autres en 1989. Ce faisant, vous avez portez des graves atteintes au symbole de la défense des chrétiens qu'est le Partiarche .
Par ailleurs, ce n'est pas le Patriarche qui a imposé  Taïf mais bien les guerres d'élimination conduites par votre chef le général Aoun. Ce sont aussi les actions de votre général qui ont affaibli les prérogatives du Président de la république. S'il ne cesse pas cette entreprise, bientôt ce poste sera supprimé et les chrétiens auront perdu leur place et leur influence au Liban. Dois-je vous rappeler que l'obstination de votre général qui refusait de quitter le palais présidentiel de BAABDA a eu pour conséquence l'assassinat d'un Président démocratiquement élu (Monsieur MOAWAD) et fut le prélude de la perte des prérogatives du Président.

Au sujet des 70% des suffrages des chrétiens, il faut replacer les choses dans leur contexte. Votre général a pu et su jouer sur les peurs des chrétiens orphelins d'autres leaders politiques en 2005. La donne n'est plus la même et on reviendra sur le sujet après les élections du 07.06.09 car vous ne disposez plus des cartes pour flouer les gens une deuxième fois.

Vous prétendez défendre les chrétiens alors que l'ensemble des vos actions prend pour unique cible les autres formations politiques chrétiennes et l'Eglise. Votre démagogie n'est plus de mise. Sans hésitation, j'affirme avoir de l'estime et du respect pour le Hezbollah et le mouvement Amal qui eux défendent leur communauté sur base d'un projet politique. Vous, au contraire votre obsession première et finale c'est la destruction des autres formations chrétiennes. Partant de ce constat, l'histoire retiendra que la décadence politique des maronites et des chrétiens du Liban coincide avec l'avènnement politique de votre général. Ainsi, plus il décide de protéger les chrétiens ( c'est ce qu'il dit), plus il hypothèque leur avenir et leur existance au Liban. Contrairement au Patriarche qui reste fidèle à sa ligne de défence des chrétiens et des libanais dans leur ensemble, votre chef navigue toujours dans le sens du vent. D'ailleurs, on peut affirmer que faute d'avoir l'honneur de recevoir Jésus (notre patriarche), le régime a du se contenter de Judas votre général.
Pour rappel, le Patriarche et le Patriarcat ont toujours été une référence historique. Depuis la nuit des temps, les patriarches ont été les premiers résistants aux envahisseurs et à leurs agents de l'intérieur. Votre mascarade visant à destituer notre patriarches est le fruit de votre alliance avec les régimes iraniens et syriens. En somme vous ne faites qu'obéir à vos protecteurs et pourvoyeurs de fond. Si défendre les chrétiens signifie décapiter la tête de l'Eglise pour donner satisfaction aux ennemis du Liban, je vous invite très sincèrement à défendre une autre communauté. De plus, vous n'ignorez pas que l'autorité du Vatican est toute théorique sur l'Eglise maronite, votre action est donc un simple coup dans l'eau.

Je suis un laïque convaincu. Cependant, je suis heurté par votre obscurantisme et votre acharnemant contre le Patriarche tout simplement parcequ'il est un géant politique dans l'ombre duquel votre naint de général ne supporte pas de vivre.
Le combat politique doit demeurer noble. Je vous invite dès lors à un examen de conscience si c'est encore possible et abandonner des pratiques que toutes les civilisations ont  bâni à tout jamais .

22:15 Écrit par Youssef RIZK dans Liban | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.