30/12/2008

Proche-Orient: terre de peuples sacrifiés

Depuis des décénies, le Proche-Orient est le théatre de guerres sans merci.

Jadis, le conflit était cantonné entre les pays arabes et l'Etat hébreu. L'objectif visait à libérer les territoires occupés par Israël et remettre le peuple palestinien dans son environnement naturel, la Palestine. Après plusieurs guerres ravageuses pour les civils, certains pays arabes ont pris conscience du fait de l'existence de l'Etat Juif et de l'impossibilité de le rayer de la carte par la force. D'où la conclusion de traités de paix, notamment avec l'Egypte et la Jordanie.

Depuis l'avênement de la révolution iranienne, sous l'impulsion de l'Imam Komeyni, le conflit a pris une autre tournure. Nous avons alors asisté à l'éclosion d'une nouvelle réalité (non sans lien avec les luttes fratricides du passé) entre un chiisme conquérant, dominateur et radical et des régimes arabes sunnites. Il y a d'abord eu la guerre entre l'Iran chiite et le régime sunnite de Sadam Hussein. Suite au démentèlement du régime de Saddam Hussein, l'Iran a eu l'occasion révée d'assoir son hégémonie sur le Proche-Orient. Il a donc décidé de mettre son projet à exécution par la création d'un axe fort, partant de l'Iran et de la Syrie pour se terminer au Liban fort de la présence militaire du Hezbollah dont les origines sont le prolongement naturel de la révolution iranienne.

Cependant, force est de constater que l'Iran ne se limite pas à la communauté chiite pour manipuler sa guerre de religion contre les sunnites. il finance et arme des mouvements extrémistes tel que le Hamas pour retarder l'affrontement direct avec Israël et les USA. Il pousse ses mouvementsà l'action dans l'espoir de gagner du terrain et négocier en position de force. Ce fut le cas en 2006 et la guerre ravageuse entre le Hezbollah et Israël.  Cette guerre a eu pour effet de renforcer les extrèmes au Proche-Orient. Avec la guerre actuelle, l'Iran vise avant tout la déstabilisation des régimes arabes sunnites. De ce fait, cibler l'Egypte ne relève pas du hasard. L'Iran espère recueillir les véléites des Frères musulmans et faire tomber le régime le plus fort de la région. Ce faisant, il table sur un effet de domino et espère ainsi devenir la seule puissance régionale face à Israël et l'Occident. La campagne médiatique contre l'Egypte ne fonctionne pas et la guerre des communiqués est montée en puissance puisqu'elle a maintenant lieu directement entre l'Iran et l'Egypte.

Par ailleurs, l'influence iranienne sur certains régimes arabes bloque la tenue d'un sommet arabe sur la situation à Gaza.

Nous le voyons bien, les tentations hégémoniques d'un nouvel empire perse sacrifie des populations entières. Ainsi, pendant que les peuple palestinien souffre et meurt sous les attaques israëliennes, le régime de Téhéran excelle dans l'art des discours et tente d'influencer les rue arabes au lieu de se lancer dans la bataille.

La communauté internationale est invitée à tout mettre en oeuvre pour stopper ce conflit. Elle a également le devoir de poser des limites claires à l'Iran assorties de sanctions réelles et efficaces. Sans quoi, le Proche-Orient restera une terre de règlement de compte pour quiconque veut un jour monter ses muscles.

19:43 Écrit par Youssef RIZK dans Liban | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.