29/12/2008

Nasrallah et le cas de Gaza

Le chef du Hezbollah libanais est un homme respectueux, courageux probe, visionaire et d'une très grande intelligence.
J'ai toujours admiré ses discours et ses capacités de chef ayant mené la résistance à un niveau historique contre l'ennemi.

Cependant, je suis en quelque sorte déçu de son discours d'hier par lequel il critique le régime égyptien et les régimes arabes modérés de manière fort virulente.

En tant qu'admirateur de ce chef mytique et en tant qu'observateur attentif de ses discours, force est de constater que le virage d'hier est la résultante d'une directive venant de plus loin. En effet, j'ai le sentiment que Monsieur NASRALLAH, ne fait qu'exécuter les ordres de l'IRAN qui a décidé de passer à l'offensive dans l'espoir de déstabiliser les régimes arabes modérés et les remplacer par des régimes qui lui seraient inféodés.

 Ce qui se passe au Proche- Orient aujourdh'ui est la preuve d'une lutte sans merci entre d'une part l'Iran ( qui veut atteindre son objectif et disposer de l'arme nucléaire), et,  d'autre part, l'occident qui lui refuse ce droit.
L'Iran, qui veut par la force militaire soumettre le Proche - Orient et les musulmans sunnites à sa volonté, utilise tous les moyens pour y parvenir. Dès lors, il actionne par la force des dollars tous les mouvements extrémistes et les poussent à la guerre . Ce faisant, ces mouvements prennent leur peuple en otage au nom d'un idéale utopique même s'il est juste. 
Au regard de la situation, on est en droit de dire que la population palestinienne se retrouve entre deux ennemis. D'un côté l'Etat juif ennemi de toujours( et véritable ennemi), et, de l'autre, l'Iran et son projet d'assoir son hégémonie sur tout le Proche-orient.  Ce deuxième ennemi est plus coupable à mes yeux parce qu'il sacrifie des populations musulmanes à l'autel des ses propres intérêts et même parfois avec la complicité de l'Etat juif.

Partant de cette analyse, je suis en désaccord avec Monsieur Nasrallah et sa sortie contre les régimes arabes modérés. Monsieur Nasrallah est doué d'une intélligence hors norme. J'ose espéré qu'il ne sera pas tenté de s'aventurer dans une nouvelle guerre  dont personne ne connaît les conséquences et de laquelle le Liban ne peut tirer aucun bénéfice.

Le Liban a toujours été le terrain sur lequel les autres venaient régler leurs conflits au prix de destructions et de la mort des milliers de libanais. Les responsables politiques libanais et en premier lieu Monsieur NASRALLAH devraient avant tout chercher à préserver le Liban et son peuple et ne plus servir d'exécutants aux influences étrangères, ni régionales, ni mondiales.

Tôt ou tard, la paix sera appelée à régner dans la région. Ainsi, les obstinés qui veulent anéantir l'autre se trompent d'orientation et font souffrir des populations qui ne sont plus en mesure de tenir plus lomgtemps. Le chemin de la paix est plus rapide et moins coûteux que des guerres aveugles d'un autre temps. 

20:30 Écrit par Youssef RIZK dans Liban | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Peut-on laisser le peuple libanais vivre sereinement?Je pense qu'il a assez souffert ,il souffre encore...A quand la PAIX?

Écrit par : N.D. | 01/01/2009

Les commentaires sont fermés.