24/11/2008

Le Maréchal Michel Pétain

Sans aucune pudeur, le Général Michel Aoun ose la comparaison avec le Général De Gaulle pour justifier sa visite en Syrie. On constate bien que sa mégalomanie a définitivement anihilé ses capacités de dissernement au point de travestir et de falsifier des faits historiques. Désolé de vous dire Monsieur le Maréchal Aoun que les circonstances et les conditions historiques de la visite du Général De Gaulle à Berlin sont diamétralement opposées à celles qui vous conduisent à Damas. En effet, le Général De Gaulle s'est rendu à Berlin en vainqueur et en héros aux yeux de la France et du monde pour touner une page tragique et douloureuse dans l'histoire  commune des deux pays. Quand à votre visite, elle n'a rien de glorieux mais elle a le mérite de révéler définitivement la médiocrité de votre passé militaire et politique et consacrer définitivement votre vassalité au régime de Damas. Oui Monsieur le Maréchal Aoun, après avoir exécuté les guerres les plus destructrices et les plus atroces dans l'histoire du Liban sous l'ordre direct de Damas, votre maître Assad père vous a vaincu. Aujourd'hui, vous vous rendez à Damas en vaincu pour recevoir de nouveaux ordres du régime syrien et les mettre en oeuvre au Liban.Votre démarche opposée à celle du Général De Gaulle  est plus exactement similaire à celle du Maréchal Pétain sous l'occupation allemande. C'est cette comparaison qui naturellement coiffe votre démarche.

Votre visite à Damas s'inscrit dans la perspective des élections législatives en avril 2009. En effet, après avoir visté l'Iran pour recevoir quelques millions de dollars et acheter les voix, votre visite à Damas vise l'obtention de la bénédiction du régime pour mieux détruire le Liban. Le Maréchal Aoun sait que la popularité artificielle dont il a jouit en 2005 a fondu. Le second objectif de sa visite consiste à faire venir au Liban des étrangers pour lui accorder leur suffrage.

Monsieur Aoun, contrairement au Général De Gaulle qui est rentré au pays à la tête d'une armée de libération pour finir en vainqueur, votre passé militaire est honteux et semblable à celle du Maréchal Pétain. Vous avez abandonné vos officiers et soldats pour vous réfugier lâchement à l'Ambassade française au Liban. Vous avez sauvé votre peau pendant que vorte armée combattait héroïquement l'envahisseur syrien. Vous avez laissé vos soldats mourir sans recevoir aucun ordre de leur chef. Cela s'apparente à une collaboration avec l'ennemi et dès lors votre visite à Damas vous renvoie tout droit vers l'histoire du Maréchal Pétain, éminant collaboratuer du régime nazi d'Hitler.

20:28 Écrit par Youssef RIZK dans Liban | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.